Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Architectures proches, pour une culture de la conception 2016 à Nancy - Meurthe-et-Moselle / Foxoo
foxoo    twicards   guide_twitter   tendances   revue_de_presse   top_vidéos    rdv_médias
FranceMeurthe-et-Moselle  J'annonce 
Vos évènements relayés sur Twitter !  
Partagez  Facebook Google LinkedIn StumbleUpon StumbleUpon Email
Publié le 20/09/17 | Vues : 107


Architectures proches, pour une culture de la conception 2016 à Nancy / Meurthe-et-Moselle

Cet évènement est passé.  Ne manquez pas le prochain !
Foxoo vous informe dès l'annonce des prochains évènements sur le même thème ou se tenant au même endroit. Inscrivez-vous, c'est gratuit et révocable à tout moment.

> Inscrire une alerte

Evènement passé.

Du 25 octobre au 9 décembre 2016 à Nancy.

Etablis à Bruyères, dans les Vosges, depuis 1976, les deux architectes Alain Cartignies et Marie-José Canonica sont les auteurs de nombreuses réalisations, récompensées par des prix et publiées dans les revues spécialisées. A travers cette exposition, ils invitent à entrer dans le processus de conception, découvrir leurs inspirations, suivre les progressions, les allers-retours de certains de leurs projets à découvrir ensuite grandeur nature notamment en région Grand Est.

Entrer dans le processus de conception d’une agence d’architecture, pénétrer au coeur des logiques dont se nourrit le projet, évaluer la complexité du travail de l’architecte : tels sont les enjeux de cette exposition, qui propose une rétrospective sur les projets réalisés par Alain Cartignies et Marie-José Canonica.

_« Si l’objet architectural est dépendant d’un savoir constitué, d’un « déjà-là », s’il semble condenser des connaissances, le projet, lui, met en action des connaissances et des enjeux  toujours réévalués. Lorsque nous décidons, traçons, construisons, nous alternons sans fin entre le « pourquoi » et le « comment ». Par la superposition des calques, la redite ou la relecture, s’affine la relation entre le projet et l’objet architectural. Cependant, il ne s’agit pas là d’une progression linéaire, mais plutôt d’allers-retours, de calages ou d’ajustements entre valeurs contextuelles, d’usages et constructives. »_

C’est ainsi que cette exposition décortique des projets devenus ensuite objets architecturaux et dont se sont appropriés désormais des habitants et des usagers dans la région Grand Est principalement. On y retrouve l’école maternelle de Deyvillers (1986), l’IUT d’Epinal (1990), un immeubles de cinquante logement à Paris XII (1993), l’école des cadres territoriaux à Nancy (1996), la MASPA de Gy (2000), le collège de Blénod-lès-Pont-à-Mousson (2002), le restaurant universitaire de Sévenans (2005), le village de gîtes du Lac de la Plaine, dans les Vosges (2009), ou plus récemment la Maison de La Bresse (2013).

Pour ces deux architectes, le travail de conception se doit avant tout de révéler les potentialités du site dans lequel le projet se positionne, tout en tenant compte de ses contraintes afin de les transformer en forces. La question de la distance, de la différenciation, du juste écart entre les éléments est donc essentielle, et s’incarne dans le jeu entre les échelles, dans les relations de proximité, en une tentative de renouvellement de la culture de la conception. Le respect de l’usage, le bien-construire et la recherche du caractère constituent les fondements du travail de Canonica et Cartignies. Ce sont ces mêmes valeurs qu’ils enseignent à l’Ecole d’architecture de Nancy et de Strasbourg.

Exposition produite par La Première Rue, Cité Radieuse de Briey

Ecole nationale supérieure d'architecture de Nancy

2, rue Bastien-Lepage 54000 NANCY




Compléter / corriger
Poster vidéo / photo
Promotions